L’air pur dans votre organisation est notre préoccupation

des solutions pour tous vos problèmes de fumée, de virus, de poussière et d’odeurs

Carte des particules fines en Europe et en France

La carte des particules fines vous montre où, dans le monde, cette forme de pollution est la plus fréquente. L’exposition à long terme aux particules fines est potentiellement mortelle. Même en faible concentration, le risque pour la santé est élevé. Dans ce blog, nous vous présentons la situation actuelle des particules fines en Europe et en France. La carte des particules fines permet d’afficher et d’évaluer la densité par lieu. Où cette forme de pollution atmosphérique est-elle la plus répandue ?

Carte des particules fines en Europe

En tant que valeur limite annuelle, la norme européenne pour les particules fines PM2,5 est d’environ 25 microgrammes par mètre cube d’air. Mais la norme fixée par l’OMS n’est que de 10 microgrammes par mètre cube. Selon des chercheurs de l’université d’Utrecht, une grande partie de la population européenne est exposée à cette forte concentration. Un groupe de chercheurs de 13 pays européens est parvenu à cette conclusion après avoir étudié 22 études existantes. Les chercheurs s’inquiètent du fait que le risque de décès prématuré reste également supérieur à la norme européenne.

L’image de droite montre la concentration de particules fines en Europe. La carte des particules fines en Europe montre que la concentration en Europe occidentale est l’une des plus élevées du continent. Cela peut s’expliquer par le fait que de nombreux processus de combustion ont lieu dans cette région. En particulier dans le trafic et l’industrie. La carte des particules fines montre également que la Scandinavie est relativement la mieux placée en termes de qualité de l’air.

particules fines
La carte des particules fines en Europe montre que les zones en rouge et en orange sont les plus exposées.
particules fines en France
Carte des particules fines en France

Carte des particules fines en France

Santé publique France a publié de nouvelles données nationales et régionales sur l’impact de la pollution atmosphérique et les liens entre l’exposition à la pollution de l’air extérieur et les troubles mentaux neurologiques.

Une étude de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’impact de l’exposition aux particules fines sur la santé de la population a été réalisée. Chaque année, dans cette région, près de 4 300 décès sont attribuables à l’exposition de la population aux particules fines.

En outre, on estime que 200 cancers du poumon, 780 accidents vasculaires cérébraux et 550 visites aux urgences pour asthme chez les enfants sont attribuables à l’exposition aux particules fines.

Une solution à ce problème est d’utiliser un purificateur d’air. Pour plus d’informations et de conseils, vous pouvez consulter la page sur les purificateurs d’air aux particules fines.

Voulez-vous mesurer vous-même la concentration de particules fines dans votre environnement ?

Selon le Fonds néerlandais pour les poumons (Longfonds), la qualité de l’air dans 1 maison sur 7 est insuffisante à cause des particules fines. En mesurant les particules fines, vous pouvez vous faire une idée de la qualité de l’air dans votre environnement. Vous pouvez également déterminer l’efficacité de votre purificateur d’air. Jetez un coup d’œil à notre page produit sur le compteur de particules fines ou lisez plus sur le compteur de particules fines dans nos conseils détaillés. Vous avez d’autres questions ou vous souhaitez un conseil personnalisé gratuit ? Appelez le +31 20 6464028 ou consultez directement notre gamme de compteurs de particules fines.